La Bataille de Lorraine

de septembre 1944 à mars 1945

Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre - Winston Churchill

 

La Bataille de Lorraine est une des batailles les plus méconnues de la Seconde Guerre Mondiale. Pourtant elle est l’une des plus importantes et des plus meurtrières…

Eminuit autem inter humilia supergressa iam impotentia fines mediocrium delictorum nefanda Clematii cuiusdam Alexandrini nobilis mors repentina; cuius socrus cum misceri sibi generum, flagrans eius amore, non impetraret, ut ferebatur, per palatii pseudothyrum introducta, oblato pretioso reginae monili id adsecuta est, ut ad Honoratum tum comitem orientis formula missa letali omnino scelere nullo contactus idem Clematius nec hiscere nec loqui permissus occideretur.




 

4e Division Blindée - Nov. 1944

1er au 7 novembre 1944.

Comme il n'y a rien de spécial depuis le début du mois, à part les permissions et les exercices.

 

8 novembre 1944.

 Je reprends à partir de ce jour. Le commandant de la division s'entretient avec le chef d'état-major et quelques officiers sur les opérations de dernières minutes avant l'attaque. Il semble évident que l'attaque de la 3e Armée vient de débuter par un puissant tir d'artillerie, et il y a beaucoup de bombardiers qui passent au-dessus de nos têtes. Notre artillerie se met en place pour entrer en action qui est imminente. Les officiers de toutes les unités donnent les dernières instructions et l'orientation finale à toutes les troupes. L'objectif prioritaire est fixé sur Morhange, mais d'autres priorités pouvaient être prises à tout instant.

Lire la suite...

4e Division Blindée - Oct. 1944

1er octobre 1944.

La Division maintient sa ligne de front défensive depuis le Nord-est de la forêt de Bezange, qui s'étend au Sud-est de Xanrey, Bezange la Petite, Réchicourt, Bures, jusqu'au canal de la Marne au Rhin.
La frontière Sud de la zone de la Division coïncide ainsi avec les 12e et 15e Corps le long du canal de la Marne au Rhin. La frontière Nord entre la zone de la division et la 35e DI s’étire entre Château-Salins, Mance, et Champenoux.

Lire la suite...

4e Division Blindée - Sept. 1944

 3 au 10 septembre 1944
Le manque d'essence ne permet plus d'envisager une action de grande envergure et les mouvements sont réduits au strict minimum. Toutes les opérations de communications, non prioritaires, cessent pour limiter l'usage de l'essence. Pour la première fois depuis l'entrée dans la bataille la section des Services Spéciaux est à même d'être en contact avec les troupes du front et présenter des reportages cinématographiques. Les troupes se reposaient durant ce temps de pause et prenaient avantage des facilités mises à leur disposition, toilette, rasage, nettoyage vêtements et armes, les douches sont appréciées par les uns et d'autres nagent et prennent des bains dans la Meuse. Le maintien des activités est aussi concentré sur l'entretien des véhicules afin qu'ils soient en état de partir à tout instant.

Lire la suite...

Croismare

CROISMARE

Croismare

REMEMBER 1944

Le mois de septembre est souvent agréable en Lorraine, on en a fini avec les chaleurs étouffantes de l’été et les froidures de l’hiver sont encore loin. Pour la fête de Croismare, à la Saint Léger, le deuxième dimanche d’octobre, nos aînées revêtaient avec fierté leurs vestes de fourrure mais, en l’occurrence, il s’agissait bien plus pour eux de montrer leur élégance que de se protéger des rigueurs de l’hiver. En principe, les premiers gels ne montrent guère le bout de leur nez avant la Toussaint, juste à temps pour revêtir la nature mordorée d’un voile blanc et pour donner aux chrysanthèmes meurtris un air triste de circonstance.

Lire la suite...