La Bataille de Lorraine

de septembre 1944 à mars 1945

Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre - Winston Churchill

 

La Bataille de Lorraine est une des batailles les plus méconnues de la Seconde Guerre Mondiale. Pourtant elle est l’une des plus importantes et des plus meurtrières…

Eminuit autem inter humilia supergressa iam impotentia fines mediocrium delictorum nefanda Clematii cuiusdam Alexandrini nobilis mors repentina; cuius socrus cum misceri sibi generum, flagrans eius amore, non impetraret, ut ferebatur, per palatii pseudothyrum introducta, oblato pretioso reginae monili id adsecuta est, ut ad Honoratum tum comitem orientis formula missa letali omnino scelere nullo contactus idem Clematius nec hiscere nec loqui permissus occideretur.




 

2e Division Blindée - Bataille de Manonviller

2e DB                                               2e DB

3e escadron – 2e peloton

 

25 septembre 1944

Bien que les souvenirs que j’ai conservés de l’affaire de Manonviller soient encore, 60 ans après, toujours aussi nets et précis, il ne m’aurait pas été possible de décrire en détail et avec exactitude l’ensemble de l’opération, si, quelques personnes que je remercie ici très vivement, ne m’avaient apporté leur témoignage et fourni nombre de précisions, en particulier :

Lire la suite...

3e Régiment d'Artillerie Coloniale

 3e RAC

Le 8 septembre 1944, la 2e DB passe à la 3e Armée américaine et est rattachée au 15e Corps. Elle se porte dans une zone de concentration au Sud-est de Troyes.

Le I/3e RAC en appui du GTD qui se déplace sur l'itinéraire Nord, fait mouvement sur Crancey, puis dans la région de Fontette, où il restera jusqu'au 15 septembre 1944.

Lire la suite...

La bataille de la Madeleine

Du 17 au 20 juin 1940, des combats se déroulèrent sur le territoire de La Madeleine entre les allemands et le 2e bataillon du 161e RIF.

Article paru dans le bulletin paroissial Saint Phlin La Madeleine - juin 1950 - à l’ occasion du 10e anniversaire des combats qui eurent lieu du 17 au 20 juin 1940.

Compte rendu de la bataille de La Madeleine, dans le «Bulletin des Anciens du 161e R.I.F.»:

18 juin 1940.

Le 2e bataillon reçoit l’ordre de se porter sur la Meurthe, rive Sud-ouest, entre la Soudière (inclus) et le ruisseau de La Madeleine (exclus). Le mouvement s’opère sous un tir d’artillerie assez violent et par une chaleur accablante. Les 1er et 3e bataillons reçoivent l’ordre d’évacuer la rive Ouest de la Moselle. A peine sont-ils arrivés sur leurs nouvelles positions que l’ordre leur parvient de rejoindre les emplacements quittés. Ils s’y rendent et sont soumis, dès leur arrivée, à un violent tir d’artillerie.

Lire la suite...

Grandvillers

BRUITS DE GUERRE: TROIS JOURS D’AUTOMNE 1944

La résistance farouche des allemands à défendre Grandvillers face à l’attaque du 179e Régiment d’Infanterie américain (3 bataillons) sous les ordres du Colonel Meyer,  sera épique, inutile et chère pour les occupants.  Les combats vont durer trois jours complets au sein même du village mais plus de trois semaines dans les forêts environnantes.

Lire la suite...

Xures, le chemin de l'enfer

Xures

Xures

La libération en marche

Radio-Londres distille, depuis plusieurs mois déjà, le grand message de l'espoir retrouvé sur les ondes clandestines. «  ... et nous savions que des réseaux de la ''Résistance" étaient implantés dans le secteur, en particulier en forêt de Parroy... » assure Alexandre Chatel qui n'avait alors que treize ans et demi. «  ... un réseau de passeurs était aussi très actif en bordure de frontière avec mon père et M. Soudieux... » précise Jacqueline Royer-Jacquot.

Lire la suite...