La Bataille de Lorraine

de septembre 1944 à mars 1945

Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre - Winston Churchill

 

La Bataille de Lorraine est une des batailles les plus méconnues de la Seconde Guerre Mondiale. Pourtant elle est l’une des plus importantes et des plus meurtrières…

Eminuit autem inter humilia supergressa iam impotentia fines mediocrium delictorum nefanda Clematii cuiusdam Alexandrini nobilis mors repentina; cuius socrus cum misceri sibi generum, flagrans eius amore, non impetraret, ut ferebatur, per palatii pseudothyrum introducta, oblato pretioso reginae monili id adsecuta est, ut ad Honoratum tum comitem orientis formula missa letali omnino scelere nullo contactus idem Clematius nec hiscere nec loqui permissus occideretur.




 

Panzerschreck 43

 

Nationalité: Allemagne

Fonctionnement: coup par coup

Calibre: 88 mm

Cadence de tir: 2 à 3 coups par minute

Poids:9,3 kg

Longueur: 163,8 cm

Pénétration:230 mm

Portée efficace:120 m

 

 

 

 

Description :

Le Panzerschreck, surnommé la « terreur des chars », est un lance roquette antichar plus grand et plus puissant que le Panzerfaust. C’est aussi le plus répandu dans l’armée allemande.

 

Au lieu de tirer une roquette dont la charge propulsive se trouve à l’intérieur du tube de lancement, le Panzerschreck, tout comme le bazooka, tire une roquette-fusée.

Il est constitué d’un tube d’acier équipé d’un système de mise à feu électrique alimenté par une pile sèche. La roquette à charge creuse de88 mmest insérée à l’arrière du tube.

 

En appuyant sur la détente, le tireur ferme les contacts et allume la charge propulsive à l’arrière de la fusée, faisant partir  le projectile d’un poids de 3,2 kilos.

 

 

 

 

 

 

 

 

Puppchen 43

 

Nationalité: Allemagne

Fonctionnement: coup par coup

Calibre: 88 mm

Cadence de tir: 10 coups par minute

Poids:146 kg

Longueur: 2,87 m

Portée efficace:700 m

 

 

 

 

Description :

En 1943 est mis en service le nouveau canon « Püppchen » (poupée en allemand).

Il a une portée de700 mètresqui se réduit toutefois à230 mètreslorsqu’il sert de canon antichar.

Son appareil de pointage est rudimentaire et le temps de vol de la roquette se mesure en plusieurs secondes. Il peut tirer jusqu’à 10 projectiles par minute.

 

Enfin le Püppchen est démontable en sept fardeaux transportables à dos d’hommes et peut être aussi équipé de skis pour se déplacer sur la neige.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Flak 36

 Par Christophe Sugg, Alexa Stef et Audrey Brunias

Flak 36Nationalité : Allemagne

Fonctionnement : coup par coup

Calibre : 88 mm

Cadence de tir : 12 coups par minute

Vitesse initiale : 1130 m/s

Poids : 3 636 kg

Longueur : 7,62 m

Portée efficace : 8000 m

 

Description :

Le canon de 88 mm allemand est sans aucun doute l’arme antichar la plus connue et la plus redoutée de toute la seconde Guerre mondiale. Utilisé en 1934, comme canon antiaérien mobile, il est rapidement reconnu pour son efficacité contre les cibles terrestres.

Au cours de la guerre, d’autres modèles suivent ; notamment le Flak 41 utilisé contre les cibles aériennes, terrestres et maritimes.

Le « 88 »  peut tirer un projectile de 7,5 kg à plus de 1000 m/s. On l'utilise simplement en canon antichar, ou monté dans les chars Tigres et les chasseurs de chars Jagdpanther. Le 88 a des effets dévastateurs sur les chars alliés, même les mieux blindés.

Pak 38

 

Nationalité: Allemagne

 

Fonctionnement: coup par coup

 

Calibre: 50 mm

 

Cadence de tir: 18 à 35 coups par minute

 

Poids: 916 kg

 

Longueur: 3,17 m

 

Pénétration: 159 mm à 100 m

 

 

 

 

 

 

 

 

Description :

Le Pak 38 de 50 mm est utilisé dès 1941 pour remplacer les modèles de 37 mm.

 

Le Pak 38 doit faire face à des blindages de chars de plus en plus épais et utilise donc des munitions antipersonnel et antichar.

Il est monté sur un châssis doté de solides pneumatiques, et ses servants sont protégés par deux plaques de blindages de 4 mm, espacées de 2,5 cm.

 

 

Pak 40

 

Nationalité: Allemagne

 

Fonctionnement: coup par coup

 

Calibre: 75 mm

 

Vitesse initiale: 450 à 990 m/s

 

Poids: 1425 kg

 

Longueur: 3,45 m

 

Pénétration: 174 mm à 100m

 

 

 

 

Description :

Le canon antichar Pak 40 de 75 mm apparaît en 1942.

 

Il est une version améliorée du canon français de 75 mm (modèle 1897), monté sur un châssis Pak 38.

Les deux canons peuvent tirer des munitions antichars, antipersonnel et à une charge creuse à grande vitesse. En outre, il répond au blindage américain qui est de plus en plus épais.