La Bataille de Lorraine

de septembre 1944 à mars 1945

Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre - Winston Churchill

 

La Bataille de Lorraine est une des batailles les plus méconnues de la Seconde Guerre Mondiale. Pourtant elle est l’une des plus importantes et des plus meurtrières…

Eminuit autem inter humilia supergressa iam impotentia fines mediocrium delictorum nefanda Clematii cuiusdam Alexandrini nobilis mors repentina; cuius socrus cum misceri sibi generum, flagrans eius amore, non impetraret, ut ferebatur, per palatii pseudothyrum introducta, oblato pretioso reginae monili id adsecuta est, ut ad Honoratum tum comitem orientis formula missa letali omnino scelere nullo contactus idem Clematius nec hiscere nec loqui permissus occideretur.




 

La Bataille de Juvelize

La Bataille de Juvelize

21 juin 1940

L’armistice est signé, mais, dès le 18 juin 1940, dans certains secteurs, des unités allemandes, arborant le drapeau blanc, se font livrer, sans coup férir, par les français les positions qu’ils tiennent.

Juvelize, derrière la ligne Maginot, a échappé au début de la guerre et ce n’est que le 14 juin 1940 que les « stukas » allemands ont commencé à bombarder la ligne Maginot en particulier le secteur de la Sarre.

Le PC du général Hubert se trouve à Vic sur Seille.

Lire la suite...

1ère Division des Grenadiers Polonais

Div. Polonaise

Septembre 1939, les colonnes blindées allemandes envahissent la Pologne. Après un mois de combat, l’armée polonaise est défaite sur son sol. Pourtant beaucoup d’hommes, voire d’unités parviennent à quitter le territoire, et en vertu des accords militaires franco-polonais de 1939 et 1940, se reforment en France. Le Général Sikorski prend le commandement de cette Armée Polonaise qui se regroupe dans la région de Coëtquidan.

Lire la suite...

Bombardement de l'hôpital de Lunéville

 Journal de Lunéville du 23 novembre 1944

 

Le bombardement de Lunéville du 23 décembre 1940, était l’œuvre d’aviateurs allemands. Dans quelques semaines le temps amènera un anniversaire douloureux, le 4e.

Le 23 décembre 1940, à 22h10, 3 bombes explosives et une centaine de bombe incendiaires tombent sur la ville qui s’endort. Le pavillon des hommes à l’hôpital est coupé en deux, il y aura 13 morts dont 7 de moins de 20 ans. La salle Ste Anne, deux maisons sont ravagées par le feu et un bâtiment de la poste est détruit.

Lire la suite...

WARSZAWA ! WARSZAWA!

Le sacrifice de l’armée polonaise dans le Lunévillois

 

Pendant les mois qui, de septembre 1939 à mai 1940, furent baptisés la drôle de guerre, Lunéville devait voir succéder un nombre assez impressionnant de grandes unités.  La 14e DI avec le général de Lattre de Tassigny à sa tête, le 2e Bataillon de Chasseurs à Pied, également. Leur succédant de peu, une autre grande unité, parfaitement inconnue du grand public, vint passer quelques jours dans la bonne ville de Stanislas et dans les villages avoisinants. Arrivée dans notre cité le 19 mai 1940, la 1ère Division de Grenadiers Polonais (DGP) y stationna jusqu’au début juin au moment où elle fit mouvement vers le Nord, jusqu’à la ligne Maginot.

Lire la suite...

Fraimbois en 1940

Une épopée héroïque et méconnue

Fraimbois en 1940

On aime peu parler de cette sombre année 1940, et pourtant elle connut d’héroïques faits d’armes tel celui dont le village, ou plutôt la côte méconnue, la contrée déserte alors, n’ayant gardé que peu de témoins au cours duquel 14 braves trouvèrent une mort glorieuse. Résumons les faits.

Lire la suite...