Valhey: la mort du Sergent Sadowski

Un héros parmi d'autres pendant la campagne de Lorraine

d'après le texte de M. J.P Seichepine, 
Président du Souvenir Français de Lunéville

Emplacement: Valhey

Monument en mémoire du Sergent Sadowski

Deux mois et demi après le débarquement du 6 juin 1944, les alliés percent le front allemand et foncent vers l’est. Le général Leclerc libère Paris le 25 août 1944 et début septembre, les premiers éléments motorisés des 12e et 20e Corps de la 3e Armée américaine arrivent sur les berges de la Moselle, de Toul à Thionville.

Le 13 septembre 1944, le CCA de la 4e DB US traverse la Moselle  à Dieulouard, capture le village de Sainte-Geneviève et fonce vers Château-Salins et Fresne en Saulnois où il s’installe pour la nuit. Le lendemain, il fonce vers Arracourt et capture le village après un bref combat.

Les compagnies A et B du 37e Tank Destroyer Batallion, fer de lance de la 4e Division Blindée, poursuivent leur route vers Einville afin de capturer si possible un pont intact sur le canal.

Arrivées à l’entrée de Valhey le 14 septembre 1944, un canon allemand de 88 mm tire sur le char de tête. Celui-ci, déchenillé, s’arrête au niveau du cimetière. Les autres chars contournent l’obstacle en passant à travers champs et jardins pour investir  le village par la route de Bauzemont au sud-est. Le canon a, lui aussi, changé de place et se met en batterie à l’angle d’une rue perpendiculaire à la départementale, son axe de tir étant dirigé vers le carrefour au centre du village.

Dès que le premier Sherman apparaît, le canon de 88 mm fait feu et touche le char. Très vite, le sergent Sadowski fait mettre à l’abri son équipage. Cependant, il s’aperçoit que son tireur de tête, le soldat Russel J. Hay est resté dans le char en flammes. Aussitôt, sans se soucier des balles, il entreprend de lui porter secours. C’est à ce moment là qu’il est atteint par une rafale de mitrailleuse et retombe mort sur le sol.

Pendant ce temps le canon allemand tente aussi d’atteindre le second char, mais celui-ci ajuste mieux son tir et le détruit. Le combat cesse bientôt et les américains repartent vers Arracourt, laissant aux habitants de Valhey le soin de s’occuper des morts.

Le sergent Joseph J. Sadowski et le soldat Hay sont enterrés, ainsi que les combattants allemands, par les villageois le dimanche 17 septembre 1944. Le dimanche d’après ils sont exhumés par les services américains afin d’être rapatriés aux USA. Malgré la pluie, toute la population est présente afin d’honorer une dernière fois ceux qui sont venu mourir pour la libération de leur village.

Quelques années plus tard, le 21 avril 1945, la famille du sergent Sadowski reçoit à titre posthume la médaille d’honneur du congrès pour acte de bravoure et de dévouement.

Un monument, situé à l’endroit exact où le sergent a donné sa vie est érigé en sa mémoire le 18 septembre 1999. Il est inauguré par le général James H Leach, président de l’association des anciens de la 4e DB US. 


Agrandir le plan