La Bataille de Lorraine

de septembre 1944 à mars 1945

Leintrey: libération par le 2th RC US B-Troop 2th Squadron

La libération de Leintrey menée par le lieutenant Robert S. Langley

 

 texte d'Audrey Brunias,
d'après les travaux de recherche de l'adjudant-chef Philippe Sugg

 Emplacement: Leintrey

Leintrey: hommage aux éclaireurs du 2th RCLeintrey est un  petit village constitué d’une soixantaine de fermes, qui se situe en extrême bordure de la Lorraine demeurée française.

Le sol  est un véritable champ de bataille ayant traversé les différentes guerres. On y voit encore les traces des tranchées et des entonnoirs, fantômes de la fureur de 14-18.

Les Américains profitent du repli des forces allemandes pour avancer assez rapidement. Début septembre, on peut observer de nombreux mouvements de troupes qui entrent et sortent des villages, sans aucune résistance de son adversaire. Ainsi Leintrey accueille ses premiers soldats américains dès le 16 septembre. L’escadron B du 2e groupe du 2e régiment de cavalerie US, commandé par le capitaine Robert S. Langley, feront parti de ses soldats passants.

Malheureusement, la libération est de courte durée. Le 18 septembre 1944, les Allemands lancent une grande contre-offensive sous les traits de la 113e Panzer Brigade, appartenant au 58e Panzer Korps du général Krueger. La 113e avait débarqué alors de la région de Sarrebourg afin de repousser les Alliés vers Lunéville. Le 2e Régiment de Cavalerie freine l'avance allemande pour laisser le temps à la 4e Division Blindée US de s'installer dans Lunéville.

Comme beaucoup de villages lorrains, Leintrey connait plusieurs libérations, tout aussi rapides que de courtes durées. La commune et ses environs finiront par être libérés définitivement le 13 novembre 1944 par le 3e bataillon du 71e Régiment de la 44e Division d'infanterie US.

Le capitaine Robert S. Langley, aujourd’hui décédé, reviendra tous les ans à Lunéville pour assister aux cérémonies commémoratives.


Agrandir le plan