La Bataille de Lorraine

de septembre 1944 à mars 1945

Mondon: la tranchée Leclerc

Route construite par le Général Leclerc au sein de la forêt de Mondon en octobre 1944 pour le passage de ses chars.

texte d’Audrey Brunias,
d’après les travaux de recherche de l’adjudant-chef Philippe Sugg

Emplacement: Forêt de Mondon

Monument de la tranchée LeclercLe nouvel objectif du Général Leclerc, dont le PC est installé à Gerbéviller, est le nœud routier de Baccarat.

Sachant qu’avec Ogéviller, la ville est un des points clé de la défense allemande, il décide de prendre l’ennemi par surprise et de faire débarquer ses chars au niveau d’Hablainville par la forêt de Mondon.

Sa division blindée se scinderait alors en trois groupes : un sur Hablainville (position la moins protégée), un sur Ogéviller et enfin un sur Baccarat. 

Cependant les pluies abondantes ont rendu les terrains impraticables pour les chars et les mouvements doivent se faire automatiquement par des routes solides. Le Général Leclerc réfléchit donc à une solution pour éviter les voies de communication principales qui mettraient ses blindés dans la ligne de mire directe de l’ennemi.

Il charge donc le Génie divisionnaire du commandant Gravier et le 13e Bataillon du Génie de créer un axe routier assez solide pour le passage de la 2e DB dans la forêt de Mondon.

Pour cela il va falloir empierrer sur 3m de largeur et au moins 30 cm d’épaisseur « la Tranchée des Loups » et cela sur environ 3 500 mètres.

Le commandement américain, mis dans le secret, accorde des moyens supplémentaires : un régiment spécialisé du génie américain est détaché. Il vient prêter main forte aux Français avec 120 camions, quelques bulldozers, des grues et des moyens divers.

Cette unité, cantonnée dans les bois près d’Essey la Côte, assure près de 500 voyages par jour pour acheminer les pierres et autres gravats prélevés dans deux villages récemment détruits, Rehaincourt et Saint Rémy-aux-Bois, situés à 32 km du chantier.

Au même moment le 13 Bataillon de la 2e DB nivèle l’empierrement et aménage les ouvrages annexes.

Après plusieurs jours de travaux un itinéraire sort de terre jusqu’à la lisière de la forêt. Il permet au Général Leclerc et à ses blindés de sortir de la forêt de Mondon et de lancer une offensive surprise sur Hablainville, Ogéviller et Baccarat à l’aube du 31 octobre 1944.

Un monument sera édifié au carrefour de la « Tranchée des Loups » et de la route forestière reliant Buriville à Ménil Flin en mémoire de cette « Tranchée Leclerc ».