La Bataille de Lorraine

de septembre 1944 à mars 1945

Rozelieures - Mémorial de la victoire de la Lorraine

 d'après le texte de M. Seeleuthner

 Emplacement: RozelieuresMémorial de la victoire de Lorraine

 

Ce mémorial se situe route de Bayon, sur un terre-plein, à droite de la sortie de la commune de Rozelieures. Il a put-être érigé grâce à Messieurs Marcel Durand (président des fils tués du Gers, dont le père, capitaine au 314e régiment d’infanterie, a été tué à la bataille de Rozelieures, le 25 août 1914), Hubert Grallet, Maire de la localité, Charles Nicolas (président du comité du souvenir français du canton de Bayon). Ils ont tous les trois fondé une association en vue de recueillir les fonds nécessaire à sa réalisation.

Ils ont fait appel à l’entreprise de marbrerie Thomas de Bayon et de Monsieur  et Mademoiselle Diaz, graveurs à Varangéville. Le mémorial représente une synthèse de l’ensemble des combats acharnés qui, durant la période du 24 août au 13 septembre 1914, ont permis de sauver Nancy et toute la Lorraine et de consolider définitivement le front de l’Est, des Vosges jusqu’au camp retranché de Verdun.

 

Souvenir de la victoire de Lorraine, première victoire française remportée, à la surprise de l’envahisseur, par nos armées gravement décimées par les échecs en Lorraine annexée, ce monument est destiné à faire connaître à tous, notamment aux jeunes, ce que furent les événements qui ont conduit nos armées, leurs chefs, les officiers et leurs soldats, pour stopper l’ennemi dans son dessein d’envahir totalement la France.

 

Loin d’être une symbolique allégorie qui n’apprendrait rien, ce mémorial raconte aux visiteurs, les intenses combats menés durant trois semaines décisives pour le destin de la patrie. Par le truchement d’un schéma cartographique simplifié, il présente le front, de Pont-à-Mousson à Lunéville et Moyenmoutier :

 

La ligne extrême atteinte par les allemands, ainsi que les directions générales d’attaque de leurs 6e et 7e Armées,

L’ordre de bataille sur le terrain des grandes unités françaises avec leurs axes d’attaque,

Les noms des lieux les plus disputés sur la ligne de feu,

La représentation sélective des quatre phases de la bataille qui sont :

Le coup d’arrêt victorieux du 25 août 1914 à Rozelieures,

La bataille d’usure sur la Mortagne qui paracheva, du 26 août au 7 septembre 1914, le verrouillage de la Trouée de Charmes d’où l’appellation de bataille de Charmes appliquée parfois à ces deux premières phases,

La bataille du Grand Couronné, du 4 au 13 septembre 1914, appelée bataille de Nancy,

Enfin, les multiples combats livrés sur les confins vosgiens contre la 7e Armée du général Von Heeringen, du 20 août au 13 septembre 1914.

 

Ce mémorial est  inauguré le 26 août 1989, à la nuit tombée, à l’occasion du 75e anniversaire de la bataille de Rozelieures commémoré avec une remise de fourragère aux jeunes chasseurs commandé par le lieutenant-colonel Abba. Le 30e Groupe de Chasseurs de Lunéville et sa fanfare sont associés aux deux manifestations.