Reillon - Les bras de chemises

Offensive française sur la forêt de Parroy dans la nuit du 19 au 20 juin 1915

 

Emplacement: Reillon

Monument de Reillon - Les Bras de ChemiseFin mai 1915, les reconnaissances du détachement d’armée de Lorraine (DAL) ont trouvé des fortes concentrations ennemies autour des forêts de Parroy et du Rémabois.

Le général Dubail, commandant du DAL incite le général Humbert à préparer une offensive pour la nuit du 19 au 20 juin 1915, à partir de 22h00.

L’opération doit se dérouler en plusieurs phases :

1ère phase : occupation de la crête à l’est de Reillon et des ouvrages de la gare d’Emberménil au nord-ouest.
2e phase : investir la partie Sud-est du Rémabois
3e phase : occupation totale d’Emberménil et des hauteurs à l’ouest d’Emberménil.

9000 hommes doivent participer à cette offensive : les 221e, 223e, 230e, 234e, 333e et 309e Régiments d’infanterie, ainsi que le bataillon du 233-217. On y retrouve aussi des chasseurs à pied, des cyclistes et des cavaliers à pied de la 2e DC en appui.  

L’opération est surnommée « Opération des bras de chemise » car les soldats ayant trop chaud, ont décidé de remonter leurs manches. 

Malgré sa réussite, l’offensive n’est pas un succès au vue des pertes considérables par rapport au gain de terrain repris à l’ennemi.

L’attaque de l’Est de Reillon coutera ainsi au 217e régiment d'infanterie (principal régiment de l’opération) 87 tués dont 2 officiers, 185 blessés et 60 disparus. En contrepartie, il ne fera que 26 prisonniers allemands.