La Bataille de Lorraine

de septembre 1944 à mars 1945

Lunéville - Les chasseurs à pied

 

 

Lunéville est une ville de garnison séculaire. Les trompettes et timbales des fanfares et les claquements des sabots des chevaux de ses glorieux régiments de cavalerie ont longtemps animé ses rues, aux temps du Camp de Lunéville puis de la 2e Division de cavalerie. La “cité cavalière” ne se résume pourtant pas qu’à une activité équestre car elle a aussi hébergé de célèbres régiments d’infanterie et, parmi eux, deux bataillons de chasseurs à pied auxquels elle reste particulièrement attachée.

 

Il  s’agit du 2e bataillon de chasseurs à pied. Ce corps de troupe arrive à Lunéville en 1875 pour couvrir la frontière héritée des événements de 1870-1871. Il s’installe au quartier Stainville.

 

Le 31 juillet 1914, partant pour la Grande Guerre, il quitte son casernement pour ne plus y revenir. Durant le conflit, il se couvre de gloire, en particulier au cours de la bataille de Rozelieures où il est cité à plusieurs reprises et obtient la médaille militaire.

 

En reconnaissance et pour en conserver le souvenir, la municipalité décidera de donner son nom à une partie de l’ancienne avenue des Vosges. L’avenue du 2e bataillon de chasseurs à pied est donc inaugurée le 24 avril 1949 au cours d’une prise d’armes du bataillon venu des FFA et commandé par le chef de bataillon Petit.

Le colonel Gouze de Saint-Martin, commandant d’armes de Lunéville et le colonel en retraite Chèvre, ancien du 2e Bataillon, ex-adjudant-chef de section, défenseur de Gerbéviller en août 1914, prenait part à la cérémonie.

Au nom des anciens chasseurs, le chef de bataillon en retraite Chaton, président de la fédération “Diables bleus de Lorraine” prononce une allocution circonstanciée.

Assisté de Monsieur Joseph Haegely, président de l’amicale Sidi-Brahim de Lunéville et de Mademoiselle Yvette Paradis, le commandant Petit coupe le ruban symbolique.