La Bataille de Lorraine

de septembre 1944 à mars 1945

Ingwiller

 Ingwiller

Opération « Nordwind » à INGWILLER au "jour le jour" (20.11.1944 au 15.03.1945)

Extrait d’un Tagebuch de Madame Ruekteschler – Tissus Jud

 

Novembre 1944 :

Lundi 20 novembre 1944

Les bruits les plus divers circulent. Les Américains seraient à SARREBOURG.


Mardi 2l novembre 1944

Retraite désordonnée des Allemands durant toute la journée. Les civils nazis (Bonzen) quittent la ville.

Mercredi 22 novembre 1944

La retraite continue toute la nuit. La canonnade se rapproche. Les Américains seraient à LA PETITE PIERRE. Plus de journaux.


Jeudi 21 novembre 1944

La confusion est totale. Le « Volksturm » serait incorporé. Les hommes se réfugient dans les forêts et les villages avoisinants.

Les Américains marcheraient sur STRASBOURG.


Vendredi 24 novembre 1944

Plus de courant. Cinq blindés américains arrivent. Edouard FISCHBACH, l’Américain, fait l’interprète; les pompiers en uniforme d’avant-guerre font le service. Les habitants manifestent leur joie.


Samedi 25 novembre 1944

Tirs dans le lointain. Des bombardiers passent. Mais pas de signal d’alerte : le courant est coupé.


Dimanche 26 novembre 1944

Combat aérien. Un chasseur américain abattu, les habitants ne comprennent plus. Dans la même journée, blindés américains et allemands circulent dans les rues.


Lundi 27 novembre 1944

Rien à signaler, Plus de pétrole : nous nous éclairons à la bougie.

Ingwiller Ingwiller

 

Le jour de la libération d'Ingwiller par les Américains

Mardi 28 novembre 1944

Nuit agitée - Vers 4h00 tirs d’artillerie ! On se réfugie dans les caves. Les ponts sont minés : seul celui du chemin de fer a sauté. A 13h00, l’infanterie américaine entre dans la ville. Les GI distribuent des cigarettes, chocolat, chewing-gum. 0n se comprend comme on peut, dans un charabia de français, d’allemand et d’anglais.

 

Mercredi 29 novembre l944

Bombardement par artillerie venant de Lichtenberg. Au « Rossallmend » une batterie américaine répond".


Jeudi 30 novembre 1944

La canonnade dure toute la nuit et toute la journée, heureusement que de petits dégâts matériels. L’administration civile se manifeste, couvre-feu de 17 h à 7 h, un mark vaut 15 francs. Le Bürgermeister MUGLER est remplacé par le maire HAAG.

 

Décembre 1944 :

Jeudi 21 décembre 1944

Sur la rue jour et nuit une circulation intense. Il doit y avoir un grand déplacement de troupes. Le canon tonne toujours à Bitche.

Dimanche 24 décembre 1944

Temps hivernal, mais un Noël sans Joie.


Dimanche 31 décembre l944

Toute la nuit un trafic monstre : blindés et véhicules auto qui passent font trembler les murs. Le courant est rétabli de 17h30 à 20 heures.


NOUVEL AN 1945

L’année commence par une canonnade à la place de la sonnerie des cloches. L’après-midi grande agitation dans la ville. Les Allemands ont percé de part et d’autre de Bitche.

 

L'année 1945 :

Jeudi 25 janvier 1945

Vers 4 heures une fusillade intense sans doute à Schillersdorf. Les habitants s’installent dans les caves.


Vendredi 26 janvier 1945

La nuit a été tranquille. La neige est tombée en abondance. Une équipe sanitaire qui a dû se replier de Schillersdorf, s’est installée dans le magasin JUD.


Samedi 27 janvier 1945

La neige est retombée en abondance, de mémoire d’homme on n’en a jamais vu autant.


Mercredi 31 janvier 1945

Redoux. Janvier était un mois rigoureux.


Jeudi 8 février 1945

Plus de militaires en cantonnement. Le courant est rétabli.


Jeudi 1 mars 1945

A nouveau des troupes en cantonnement.

Départ subit des troupes. L’artillerie se déchaîne, l’offensive finale est commencée.

Ingwiller