La Bataille de Lorraine

de septembre 1944 à mars 1945

Glonville

Glonville

29 juillet 1944

Un bombardier anglais est abattu.

Dans la nuit du 28 au 29 juillet 1944, les habitants de Glonville sont tirés de leur sommeil, vers 02h00 par une violente déflagration, le ciel en feu. Un bombardier de la Royale Air Force, le Lancaster ME 799 touché par la DCA allemande explose et vient s’écraser au lieu dit « haut du fol » à quelques centaines de mètres de la localité.

L’appareil avait quitté avec sa formation la base RAF de Lincolnshire, en vue d’effectuer son 30e raid avec Stuttgart comme objectif. L’équipe devait à son retour prendre une période de repos.

 

Trois morts, deux blessés….et les autres.

Sept hommes dans le bombardier. Trois y laissent la vie. Leurs corps déposés à la mairie, où malgré l’interdiction de l’occupant, ils reçoivent l’hommage des habitants de Glonville et des communes des cantons environnants apportant des gerbes de fleurs. Le maire les conduit à leur dernière demeure, dans le cimetière, où ils sont encore. Deux blessés sont fait prisonniers dont Albert Cutting (qui revient le 24 juillet 1974 sur les tombes de ses camarades).

Les deux autres Malcom Macrae et Cyril Shaw échappent aux recherches allemandes grâce au patriotisme de jeunes résistants du secteur 414, recueillis et cachés à Deneuvre jusqu’au 13 octobre 1944, date à laquelle l’évacuation totale de Baccarat décidée par les allemands.

 

Un sauvetage difficile.

La situation à l’époque est telle que pour échapper à cette évacuation, il faut rejoindre Glonville, depuis un mois à la pointe de l’avance alliée, division Leclerc en tête. Les deux aviateurs y sont conduits après avoir traversé la Meurthe (pont détruit) et les lignes ennemies. Et ce n’est pas facile, le courage poussé à l’extrême et le hasard (heureux) fait, pour une fois, bon ménage, à l’aller comme au retour.

Depuis, les relations n’ont pas cessé entre les anglais et les Bachamois et Glonville. Malcom et Cyril eux aussi sont revenus en 1968. Là-bas, comme ici, 40 ans après, la pensée va vers ce coin de terre et le cimetière, témoins d’une tragédie. 

 

JEAN LAURENT

 

Glonville

DENEUVRE, Marcelle Cuny avec les 2 membres d'équipage anglais Cyril et Malcom

 

Glonville

GLONVILLE : Le 10 octobre 1944 à Glonville Gérard Perrin, Malcom Macrae, Marcelle Cuny, Cyril SHAW et Pierre Cerruti