Lunéville - Cimetière militaire de Friscati

d'après le texte du colonel Bourcy
et de J-P Seichepine,
Souvenir Français

Emplacement: territoire de Vitrimont, lieu-dit « le Mouton noir » 

Statue du Poilu au cimetière militaire de FriscatiC'est le plus important des trois cimetières militaires de la Bataille du Grand Couronné (août - septembre 1914),  regroupant de nos jours 9281 corps. Situé à la sortie ouest de Lunéville, à proximité du carrefour RN4 - D97 vers Deuxville, il se trouve sur une colline au nord du carrefour.

Du 21 août au 14 septembre 1914, des combats acharnés sont menés par la 2e Armée du général de Castelnau. Elle s’oppose à la ruée allemande après l’échec de la bataille de Morhange, le 20 août 1914.

Dès le 21 août 1914, les troupes du Prince héritier Ruprecht de Bavière s'efforcent de contourner Nancy et de percer la trouée de Charmes. Elles finissent par occuper Lunéville le 23 août, jusqu'au 12 septembre 1914.

Arrêtés le 25 août 1914 à Rozelieures, les Bavarois sont repoussés jour après jour par de furieuses contre-attaques françaises jusqu’au 12 septembre 1914.

 Un cimetière provisoire est édifié sur un terrain de 10 555 m² grâce au dévouement de Mademoiselle Wibrotte, institutrice à Lunéville et membre du souvenir Français, en 1918. La nécropole de Friscati renferme alors les corps de 3741 soldats français ayant combattu du mois d'août au mois de septembre 1914 (1 683 d'entre eux sont répartis en trois ossuaires). Un monument abrite la statue d'un poilu et une chapelle a été érigée par le Souvenir Français à la mémoire des morts des batailles de Léomont et de Lunéville.

Le cimetière est réaménagé de 1919 à 1924, puis de 1935 à 1936. Il regroupe des corps exhumés des cimetières militaires de Lunéville, Vitrimont, Réhainviller, des environs du Léomont ainsi que de Bonviller, Xermaménil et Marainviller.

 En 1961, il bénéficie d'une réfection totale. 

L’espace Chaubet, du nom d'un sergent du 26e régiment d'infanterie tragiquement disparu au cours de la bataille est ouvert depuis 2007. Il accueille un espace muséographique, audiovisuel et multimédia réalisé par la Communauté de Communes du Lunévillois et le Souvenir Français. Il propose la reconstitution en sons et images de la vie et de l'équipement du soldat français de l'époque. La salle de projection diffuse un film documentaire tandis que le musée propose une centaine d'objets dont une grande partie provient directement du champ de bataille.

La chapelle du souvenir a également fait l’objet d’un important chantier de réhabilitation.

À côté de cette chapelle, la Salle d'Honneur du Souvenir Français est dédiée à la mémoire des soldats français tombés pour la France avec cette devise : « À nous le souvenir, à eux l'immortalité». Dans cette salle, on peut trouver des éléments liés à l'histoire de la région.

À l’extérieur sous un grand calvaire qui domine le site, le visiteur peut trouver:

  • Une stèle commémorative du colonel Courtot de Cissey, tué à proximité le 1er septembre 1914
  • Le monument commémoratif - «Le Poilu de Vitrimont» : ce monument est situé devant la Nécropole Nationale de Friscati - Le Mouton Noir - en hommage aux défenseurs de Lunéville. Érigé par le Souvenir Français en 1927, il représente un Poilu en tenue de campagne sous un arc de triomphe.

Devant et derrière ce monument se trouvent deux plaques :

Une plaque commémorative du 2e Bataillon de Chasseurs à Pied apposée sur le soubassement arrière de la statue du Poilu, en hommage aux 37 morts du 2e B.C.P. tombés à Vaucourt le 11 août 1914.

La deuxième est entre le Monument du Poilu et la Nécropole Nationale de Friscati. Elle est en mémoire du corps expéditionnaire américain de 1917 - 1918 et aux soldats et Forces Françaises de l'Intérieur morts entre 1939 et 1945.

  • Le Monument à la mémoire du Maréchal Lyautey est inauguré en 1968. Il est constitué de trois arcades provenant de son mémorial de Rabat au Maroc. Ce mémorial abrite ses cendres jusqu’en 1961 mais celles-ci sont transférées aux Invalides. Lyautey a habité au château de Crévic, village proche de Friscati avant 1914.

Un monument aux héros des 37e - 237e Régiments d'Infanterie  et 47e RIT est élevé au carrefour de la D400 et de la D97, sur la droite de la route menant à Friscati. Ce monument vient d'être récemment rénové grâce à la municipalité de Lunéville et au Souvenir Français.