P-51 Mustang

Envergure:11,28 m

Longueur :9,83 m

Motorisation :1 moteurs Packard V-1650-7 Merlin

Puissancetotale : 1 x 1510 ch

Armement :6 mitrailleuses 12,7 mm / 907 kg de charges offensives

Poids encharge : 5 262 kg

Vitessemaximale : 703 km/h à 7620 m

Plafondpratique : 12 770 m

Distancefranchissable : 1 530 km

Equipage :1

 

 

Description :

 

Considéré comme l'un des meilleurs avions de chasse de la Seconde Guerre mondiale, le P-51 Mustang est en réalité, un avion conçu à la« va-vite »... 

 

En1940, les Anglais connaissent de véritable difficultés à refouler les attaques de la Luftwaffe, bien décidée à raser les îles britanniques. L'Angleterre se tourne alors vers les États-Unis (qui ne rentreront en guerre contre les forces de l'Axe qu'après l'attaque de Pearl Habor par le Japon en 1941) afin de créer un appareil capable de rivaliser avec les chasseurs allemands. Les américains ne disposent que de 120 jours pour réaliser ce projet et c'est le constructeur North American qui décide de relever le défi.

 

Après des problèmes sur la mise au point du moteur Allison (1 100 chevaux), l'appareil prend son envol le 26 octobre 1940. D'abord désigné NA-73, le Mustang subit un programme d'évaluation avec succès et est commandé en 320 exemplaires par la Grande Bretagne, qui les reçoit dès novembre 1941.

Très performant en basse altitude, le Mustang affiche ses premières faiblesses dès qu'il approche les 3 650 m à cause des déficiences de son moteur. Ses missions se limitent donc à la reconnaissance et aux attaques au sol.

 

Les Etats-Unis se rendant compte du potentiel de ce chasseur, commandent 300 exemplaires au contructeur North American. Consciente de ses défaillances en haute altitude, l'US Air Force équipe une nouvelle version (XP-51B) d'un moteur Packard Merlin (1 430 chevaux). Avec ses six mitrailleuses de 12,7 mm, il peut désormais engager le combat avec un chasseur allemand. 

L'une des versions les plus abouties du Mustang est sans doute la version D: équipée d'une verrière en « goutte d'eau » qui optimise la vision, son arrière de fuselage est modifié et son autonomie est renforcée. 

 

Le P-51D s'illustre dans les escortes de bombardiers jusqu'en territoire nazi et reste une arme de pointe dans les différents conflits qui suivent 1945.

On le retrouve ainsi, sous le nom de code F-51 (la dénomination « P »signifiant « Poursuit » est délaissée pour « F » comme « Fighter »), en Corée. 

Des dérivés existent pour les attaques au sol comme l'A-36 Apache, pour les escortes de bombardiers ou les attaques au-delà des frontières allemandes avec le P-82 Twin Mustang (qui, comme son nom l'indique, est constitué de deux Mustang reliés par une aile centrale).


Le Mustang perd son statut après la guerre de Corée comme tous les autres avions à hélices remplacés par les avions à réacteurs. Pourtant il résiste et réapparaît notamment durant les entraînement et même sur les champs de bataille dans les pays les moins développés. 

Aujourd'hui, près de 150 Mustang volent encore, entretenus par des passionnées, etassurent le spectacle dans les meetings aériens.