La Bataille de Lorraine

de septembre 1944 à mars 1945

La chaleur réveille une grenade de 39 - 45

Article de juin 1996

Article de presse

Croismare: Il était environ 21h40, mardi soir, lorsque les sapeurs-pompiers ont été alertés qu'une explosion s'était produite en forêt de Parroy, dans le Lunévillois, sur une parcelle de la commune de Croismare. Arrivés sur les lieux, ils ont dû éteindre le feu qui avait pris sur deux mètres carrés. 

A l'origine de l'incendie, une grenade fumigène datant de la Seconde guerre mondiale. La chaleur aurait sans doute provoqué l'explosion. Pour plus de sécurité, les pompiers ont installé un piquet d'incendie pendant toute la nuit.

 

Hier matin, le service de déminage de la protection civile est venu sur place et a découvert à quelques mètres de là une autre grenade fumigène, que les spécialistes ont immédiatement détruite. A l'aide d'un détecteur de métaux, ils ont sondé les environs, et ont retrouvé un obus de calibre 10.5 allemand, ainsi que 18 autres obus. Il n'est pas rare, dans ce secteur, que des promeneurs, et même des agriculteurs dans leurs champs, aperçoivent des munitions de 39/45, voire de 14/18.

Les obus ont été enlevés et seront dirigés vers le terrain militaire de Bitche, où ils seront détruits.