La Bataille de Lorraine

de septembre 1944 à mars 1945

Thompson M1 A1

Nationalité: USA

Fonctionnement: Sélectif semi-automatique ou automatique

Calibre: .45 (11,43 mm)

Vitesse initiale: 280 m/s

Capacité: chargeur droit de 20, 30 ou camembert de 50 cartouches

Poids:4,9 kg

Longueur: 85,6cm

Portée efficace: 50 m

 

 

Description :

John T. Thompson connu pour contribuer au développement du fusil Springfield M 1903 ou du M 1911, commence à travailler sur un « balai de tranchée » pour les combats à courte distance peu de temps après avoir pris sa retraite de l’armée en 1918.

Il est persuadé que les munitions de calibre .45 utilisées dans le pistolet M 1911 (Colt .45) peuvent avoir des effets dévastateurs si elles sont utilisées avec une arme automatique.

 

Dès le printemps  1920, la société Thompson  (Auto-Ordnance) fabrique un prototype capable de tirer 800 coups par minute. Malgré d’excellentes performances lors des tests, le Thompson n’est adopté ni par l’armée, ni par le corps des marines.

La société Thompson passe néanmoins un contrat avec Colt pour la fabrication de 15 000 pistolets mitrailleur Thompson M 1921.

 

En 1940, l’armée américaine passe commande de 20 000 Thompson et 319 000 supplémentaires en 1941. Cette nouvelle arme est appréciée pour sa fiabilité et sa résistance à l’eau, la poussière et à la boue. Ses seuls points faibles : son poids, son manque de précision au-delà de 50 m et une puissance de pénétration insuffisante